Petites Loges

livre-pose« Allez plus doucement, ô cours des choses, à leur fin ! »

Saint John Perse

 

Préface de Jean MATHIEU

 

« En avions-nous assez rêvé de ce livre des Loges, épaves du vieux monde dispersées sur le chemin des vignes entre la Pacaudière et Villemontais ?

Je savais, Laurent, que tes promenades en toute saison, solitaires et actives, dans les chemins perdus de la Côte Roannaise, aboutiraient à ce travail soigné d’inventaire ; les traces exténuées de ces chers bâtiments des vignes, mais aussi des terres et des bois, allaient produire leur lumière véritable : par tes mains expertes et par la chimie de l’eau et de la couleur, les aquarelles ou les gouaches seraient au sens étymologique leurs photo-graphies.

Je savais aussi que ta rêverie sur nos paysages familiers était hantée par la nuit des Temps, l’émanation des présences humaines qui rôdent encore autour de ces niches abandonnées. Décidément, il est bien des façons de ressusciter le passé, et les laboureurs, meuniers, sabotiers, vignerons ont laissé leurs traces ailleurs que dans les archives de papier : c’est d’abord ici autour de ces cabanes qu’on entend le cri des vendangeurs dans l’automne 1913, c’est à mi-pente de la colline de la Verlie que j’écoute le pas des ancêtres faire craquer la neige gelée de ton aquarelle… Oui je savais que tu ferais cette merveille ! sur le papier d’arche, les pauvres cabanes ne sont plus ruines, mais phares miroitant.

Au reste, ta promenade est-elle vraiment solitaire ? -si tu es toujours accompagné sur ces lieux du silence des ombres tutélaires planant partout : Frédéric Noëlas et Alice Taverne nous apprenant à aimer, à comprendre comment les gens, les pierres, les chemins s’en allaient par là-bas…

Je savais tout cela mais je n’imaginais pas que tu vivrais une troisième aventure, plus intérieure encore, celle du langage, de l’écriture.  Comme une poussée de sève, tu as senti monter en toi le désir de dire le réel, la nostalgie de ce réel menacé, tes sentiments géographiques, et le goût du minuscule jusqu’à l’invisible… et tu ne crains pas de donner à lire les syntaxes et les lexiques tels qu’ils affleurent à ta science d’artiste. Et le lecteur qui referme le livre et commence sa promenade solitaire, à son tour cherchera l’aventure par les chemins des petites loges… « 

 

Livre en vente 25€ (frais d’envois compris). Contactez moi

128 pages – format à l’Italienne. 270×205 mm

Textes et peintures. 105 aquarelles et gouaches sur papier 170 gr.

 

Extraits du livre :

p.63
p30
p 39 livre
p39
Petites Loges 1
Petites Loges 2
Petites Loges 3
Petites Loges 4
Petites Loges 5
Petites Loges 6
Petites Loges 8
Petites Loges 9
Petites Loges 10
Petites Loges 11